Mon défi « Zéro voiture » … Commence mal

Et oui, ma bonne résolution de l’année est d’utiliser la voiture le moins possible dans l’objectif “un an sans voiture”.

Or pour ce premier jour de l’année 2020… j’ai utilisé une voiture.

Je pourrais prétexter le brouillard qui enveloppait toute la forêt de Soignes ce matin, transformant les cîmes des arbres en ombres chinoises, mais au contraire, cette féérie matinale m’a fait justement regretter de ne pas avoir sorti mon vélo!

Alors pourquoi avoir choisi la voiture? Pour une simple question d’horaire. Aujourd’hui, nous rendions visite à ma grand-mère, et lorsque je l’ai appelée pour l’en informer, elle m’a dit que ma marraine venait justement la voir ce matin. Ni une, ni deux, j’ai sauté hors de mon pyjama rose bonbon, habillé les enfants et pris deux bavoirs, trois snacs et leurs doudous pour arriver à temps.

Et oui, la voiture reste plus confortable mais surtout plus rapide lorsqu’il n’y a pas d’embouteillage.

Une utopie

Mon année sans voiture est un objectif utopique. Je vise plutôt de réduire drastiquement son utilisation sans pour autant me rendre la vie impossible. Ceux et celles qui se lancent dans le défit “zéro déchet” savent qu’ils auront toujours quelques déchets inévitables. Ainsi, Béa Johnson (la reine de la mouvance “zéro déchet”, qui l’a fait connaître en francophonie) fait tenir ses déchets non recyclables d’un an dans un gros bocal, ce qui est déjà incroyable en soi, sachant que je suis à un petit sac poubelle par semaine… 

Donc si je parviens à limiter l’usage de la voiture à “un gros bocal” en un an, je pense que j’aurai réussi mon défi!

Mon gros bocal

C’est quoi “un gros bocal” dans l’objectif “zéro voiture”? 

Je pense que moins de 100km par semaine, soit 5200 km par an est un objectif raisonnable. 

Sachant que je prévois d’aller au moins une fois cette été en Suisse, située à 850km de chez moi, soit une prévision de 2500km pour les grandes vacances, au minimum, ça laisse à peu de chose près, 50km par semaine à prévoir… Un vrai défi!

Calcul d’un “gros bocal de déchets » annuels en “gros bocal voiture”

Un sac poubelle de 30l/semain, ça fait 1560l par an de déchet. Avec son bocal de 1l de déchets par an, Béa Johnson ramène ainsi ses déchets à 0,06% de ma consommation personnelle (de quoi réfléchir à la taille de mes poubelles).

Pour une utilisation de 30 000km/an, les 0,06% correspondent donc à 19,2km/an… J’ai déjà dépassé le bocal de Béa rien qu’avec mon trajet d’aujourd’hui!

Je ne suis simplement pas encore prête (le serai-je un jour?) à une telle extrémité!