Peut-on se passer d’une voiture?

L’organisation d’une famille tourne autour des déplacements, que ce soit pour faire des courses, aller chercher les enfants à l’école ou les conduire à leurs activités extra-scolaires. Alors, est-il possible de se passer d’une voiture?

Pour moi et ma famille, la réponse est non, et c’est pour ça que je parle du vélo comme mode de transport principal, et non unique.

J’utilise une voiture pour :

  • faire des grosses courses ou pour transporter des objets encombrants;
  • joindre des endroits situés à plus de 15 km de chez moi;
  • des soucis de confort : quand je suis malade ou quand les conditions climatiques empêchent tout déplacement à vélo;
  • partir en vacances.

Et qu’en est-il du train?

C’est tout simplement trop contraignant avec deux enfants de moins de trois ans. J’habite dans un des quartiers de Bruxelles les plus mal desservis en transport en commun, de sorte le temps nécessaire pour atteindre la gare est souvent supérieur au temps de trajet en train en lui-même. Sans compter que ma poussette ne rentre pas dans la plupart des wagons, je dois donc rester dans la zone intermédiaire, bruyante et sans place assise. On ne sait accéder à la plupart des quais que par un escalier et l’entrée dans le train se fait par deux immenses marches. Non, le train n’est définitivement pas une bonne alternative pour une maman seule avec ses deux petits bouts.

Faut-il pour autant acheter ou garder une voiture personnelle?

C’est un choix que personne ne peut faire à votre place! Pour moi, la question ne se pose pas car je n’ai pas de voiture et j’ai la chance de pouvoir en emprunter une lorsque j’en ai besoin. Mais tout le monde n’a pas cette chance et souvent, il est important de pouvoir garder une certaine liberté de mouvement qui rend la voiture indispensable.

Alors, quand prendre la voiture, quand s’en passer?

Voici les règles que je me suis fixées afin de minimiser les déplacements en voiture : 

  1. si le trajet est inférieur à 1km : aller à pied ;
  2. si le trajet est compris entre le km et 15km : privilégier le vélo ;
  3. si le trajet est supérieur à 15km : essayer d’y aller en transport en commun et si c’est trop contraignant, alors prendre la voiture.

Pourquoi cette limite de 15km? Elle m’est personnelle. C’est une question de temps de trajet et de capacité physique. N’oubliez pas que si le trajet est de 15km, il y aura 15km au retour aussi. Ne négligez pas non plus la sécurité. Certains tronçons sont dépourvus de piste cyclable ou d’une route suffisamment sécurisée pour la prendre en vélo. Ne culpabilisez pas de prendre votre voiture si vous jugez le trajet trop dangereux! C’est bien d’être écolo mais on préfère vous garder en vie et en bonne santé!